AMDUAT. An oxygen machine

Dance - Performance - Music

"Si le processus de la mort décrit dans AMDUAT. An oxygen machine ( une machine à oxygène ) devait être raconté cliniquement et sobrement, il serait excessivement sinistre et triste. Mais c'est précisément grâce à la vitalité du langage de Harald Voetmann et à son interprétation de la mythologie égyptienne et à sa compréhension de ce qu'était le pays des morts que quelque chose de fantastique se produit. L'histoire produit des univers fortement évocateurs et très visuels, et le processus de la mort est ainsi chargé d'humour noir, d'absurdité et de sensualité". - Kirsten Dehlholm

AMDUAT. An oxygen machine est une performance visuellement captivante créée pour les plateaux très larges et fusionnant la musique live, les paysages sonores ambiants, l'art vidéo et sculptural, l'éclairage et la performance. 

Le texte provient d'AMDUAT. An oxygen machine, de l'écrivain danois Harald Voetmann, qui fusionne l'histoire de son père, mourant à l'hôpital de Holbæk au Danemark et le voyage du dieu-soleil égyptien à travers le pays des morts pendant la nuit. Amduat, qui signifie "ce qui existe dans le monde souterrain", est le nom de l'ancienne conception égyptienne du pays des morts.

La musique et le design sonore sont créés par le DJ Hari Shankar Kishore (DJ Hvad) et la designer sonore Marie Højlund. Le design vidéo est réalisé par Magnus Pind Bjerre qui a travaillé sur NeoArctic et de Rachmaninov Troika de l'hôtel Pro Forma. Sculptures et objets de l'artiste visuelle Astrid Myntekær.

Première mondiale le 1er juin 2021, Teater Republique, Østerbro Teater, Copenhague

UPCOMING DATES

Aucun résultat

PAST DATES

  • 2021-06-01 00:00:00 2021-06-12 00:00:00 - Teater Republique, Copenhagen - Denmark

CREDITS

Composer, musician:  Hari Shankar Kishore

Song: 1 male singer

Performance: 6 performers

 

Direction, Scenography: Kirsten Dehlholm, Jon R. Skulberg

Text: Harald Voetmann

Music: Hari Shankar Kishore

Sound landscape: Marie Højlund (Marybell Katastrophy / Nephew)

Video: Magnus Pind Bjerre

Sculpture: Astrid Myntekær

Light design: Åsa Frankenberg

Dramaturgy: Sara Emilie Anker-Møller