Gilgamesh

Promenade Musicale

Hotel Pro Forma nous propose une promenade musicale à travers des tableaux dans les 14 salles situées autour de la salle du Glyptotek. L'architecture monumentale du musée et ses nombreuses salles aux sculptures préhistoriques offrent un cadre idéal pour présenter les différents aspects de la narration des luttes entre les dieux et l'humanité, de la grandeur et de la chute, de la nature et de la culture, de la vie et de la mort. Tout cela se lie en une forme poétique globale.

L'épopée de Gilgamesh est le récit du roi Gilgamesh de la ville d'Uruk en Mésopotamie (la zone entre l'Euphrate et le Tigre dans l'Irak actuel). Les textes, inscrits sur 11 tablettes d'argile autour de 2500 avant Jésus-Christ, ont été découverts au cours des derniers siècles. Comme une boule de feu littéraire, ils ont brûlé un chemin à travers l'histoire du monde. Quand une histoire survit aussi longtemps, c'est parce qu'elle contient quelque chose qui parle à l'humanité indépendamment du temps et du lieu.

Gilgamesh est un tyran tragique, deux tiers dieu et un tiers humain. Gilgamesh parle de la puissance du tyran, de l'aventure et de l'audace, de l'amitié et de l'amour, de la mort, du chagrin et de la recherche de la vie éternelle. À travers les âges, l'épopée a fonctionné comme un miroir dans lequel les cultures changeantes se sont vues reflétées. Les textes se composent d'une série de récits cohésifs, qui ont tous en commun des pressentiments et des synergies. Le texte raconte deux histoires parallèles. La première est l'histoire des victoires héroïques de Gilgamesh, de ses ambitions démesurées et de la tentative des dieux d'apprivoiser le tyrannique souverain absolu par le biais de rencontres avec un homme de la nature, Enkidu. Cette histoire raconte la relation d'amour-amitié entre les deux hommes, et ce que signifie la mort d'Enkidu. La seconde raconte la condition humaine de base : la mort et la peur de la mort, qui emmènent Gilgamesh dans un voyage aux enfers à la recherche futile de sa propre immortalité.

Le poète Morten Søndergaard a écrit une version danoise de l'épopée en collaboration avec l'assyriologiste Sophus Helle. 

Durée 105 min

UPCOMING DATES

Aucun résultat

PAST DATES

  • 2019-04-25 00:00:00 2019-04-28 00:00:00 - Ny Carlsberg Glyptotek, Copenhagen - Denmark
  • 2019-04-11 00:00:00 2019-04-14 00:00:00 - Ny Carlsberg Glyptotek, Copenhagen - Denmark
  • 2019-04-05 00:00:00 2019-04-07 00:00:00 - Ny Carlsberg Glyptotek, Copenhagen - Denmark
  • 2019-04-04 00:00:00 2019-04-04 00:00:00 - Ny Carlsberg Glyptotek, Copenhagen - Denmark

CREDITS

Composition musicale : Figura Ensemble & Frode Andersen 
Comédien : Niels Anders Thorn  
Chant : Patrick  Egersborg        

Direction : Kirsten  Dehlholm,  Jon  R.  Skulberg  
Texte : Morten Søndergaard  
Traduction : Sophus Helle  
Visuels : Maja Ziska  
Lumières : Jakob Oredsson    
Dramaturgie : Sara Emilie Anker-Møller  

Production Hotel Pro Forma